Loi Pinel : comment choisir le bon secteur pour un investissement locatif

La loi Pinel est un dispositif de défiscalisation qui permet aux particuliers d’investir dans l’immobilier locatif neuf et de bénéficier d’une réduction d’impôt. Cette réduction peut aller jusqu’à 21% du montant investi, sous certaines conditions. …

La loi Pinel est un dispositif de défiscalisation qui permet aux particuliers d’investir dans l’immobilier locatif neuf et de bénéficier d’une réduction d’impôt. Cette réduction peut aller jusqu’à 21% du montant investi, sous certaines conditions.

Vous souhaitez vous lancer dans un investissement locatif ? Découvrez les secteurs à privilégier pour un placement rentable.

Les avantages fiscaux offerts par la Loi Pinel

Que vous soyez un investisseur particulier ou professionnel, la loi Pinel offre de nombreux avantages. En effet, cette loi permet aux personnes qui souhaitent investir dans l’immobilier locatif de bénéficier d’une réduction de leur impôt sur le revenu. Cette réduction est calculée en fonction du prix d’achat et du montant des travaux effectués pour l’amélioration du logement.

Le taux de la réduction peut atteindre 21% pour une durée maximale de 12 ans. Si vous êtes propriétaire d’un logement que vous voulez louer pendant au moins 6 ans, vous pouvez bénéficier d’une défiscalisation allant jusqu’à 63 000 euros. Ce dispositif a été mis en place afin d’encourager les contribuables à investir dans l’immobilier locatif neuf.

Vous achetez un appartement neuf à Bordeaux ? Alors, sachez que cet achat entraîne une défiscalisation sur votre impôt sur le revenu : si la location est effective pendant au moins 6 ans, alors la défiscalisation sera intéressante pour vous.

Lire également :   Les villes les plus fascinantes à visiter sur le Mékong

Les conditions à remplir pour pouvoir bénéficier de la Loi Pinel

Pour pouvoir bénéficier des avantages de la loi Pinel, il faut être domicilié en France.

Il faut également respecter les conditions de ressources et le plafond des loyers qui sont fixés par zone géographique. Pour profiter du dispositif Pinel, il est nécessaire d’investir dans un logement neuf ou rénové.

L’achat doit se faire dans une zone éligible au dispositif Pinel, c’est-à-dire avec un marché locatif tendu et une demande importante en matière de location immobilière. De plus, le bien immobilier doit répondre à certaines normes techniques et thermiques afin d’être considéré comme « neuf » ou « rénové ». Enfin, le propriétaire bailleur devra louer son bien immobilier pour une durée minimale de 6 ans renouvelable 2 fois pour un total de 12 ans.

Le loyer maximal fixé par mètre carré est déterminé par chaque commune concernée par le dispositif Pinel.

Il peut varier entre 8 € /m² et 16 € /m² maximum en fonction des zones géographiques concernés.

Les secteurs favorisés par la Loi Pinel

Les zones éligibles à la loi Pinel sont les zones tendues, soit les communes classées en zone A et B1, qui sont les zones où le déséquilibre entre l’offre et la demande de logements est le plus important.

Les villes concernées par cette mesure sont : Paris et sa proche banlieue (zone A), la Côte d’Azur (zone A), Lyon (zone A), Marseille (zone A) et Lille (zone B1), ainsi que certaines grandes agglomérations dont les prix du marché immobilier peuvent être très élevés.

Il est possible de louer un bien sur 6 ans, 9 ans ou 12 ans.

Il faut savoir que cela dépend de votre situation personnelle.

Lire également :   Le processus de récupération de votre véhicule en fourrière à Paris

Le montant des loyers perçus est soumis au respect de plafonds fixés par décret. Ces plafonds varient en fonction de la zone géographique dans laquelle se trouve le logement. Par exemple, pour une location dans une zone B2 comme Montpellier, il sera possible de louer un bien à 547€/mois maximum contre 1 036€/mois pour un appartement situé en zone B1 comme Paris 16e arrondissement ou encore 2 464€/mois pour un bien situé en zone A bis comme Neuilly-sur-Seine. Pour connaître tous les plafonds applicables aux différents dispositifs proposés par le gouvernement, veuillez vous rendre sur ce site web : http://www.dispositif-pinel.fr/.

La durée de mise en location nécessaire pour bénéficier de la Loi Pinel

La durée de mise en location prévue par la loi Pinel est de 6, 9 ou 12 ans. Elle dépend du prix d’achat du bien immobilier.

Le prix d’achat est plafonné à 300 000 € et 5 500 €/m².

La durée de mise en location est fixée à 6 ans pour un logement neuf acquis au prix d’un bien ancien, entre le 1er septembre 2014 et 31 décembre 2016 et sous réserve de respecter les conditions de ressources des locataires (plafonds publiés chaque année sur le site internet des impôts).

Lorsque l’engagement initial de location sera terminé, il faudra respecter certaines conditions pour pouvoir louer à nouveau votre appartement : – être inscrit au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés) – avoir occupé le logement pendant une durée minimale qui dépendra du type d’engagement choisi : 6 ans minimum pour une location sur 6 ans – avoir occupé le logement comme résidence principale – ne pas avoir été propriétaire du logement au cours des 2 années précédant la signature du bail

Les risques à prendre en compte lors du choix d’un investissement locatif avec la Loi Pinel

Un investissement locatif ne s’effectue pas nécessairement dans le but de se constituer un patrimoine.

Lire également :   Comment retirer l'argent sur mystake

Il peut également être effectué pour bénéficier d’avantages fiscaux. Pour que l’investissement soit rentable, il est important de prendre en compte certains risques.

La rentabilité d’un investissement immobilier dépend de la qualité du bien et des prix du marché.

Les risques associés à un investissement immobilier concernent principalement les fluctuations du marché, ainsi que les problèmes pouvant survenir au cours de la construction ou de la rénovation du logement (problème rencontré par exemple par les entreprises qui réalisent des gros travaux).

Lorsque vous achetez une propriété à louer, vous faites face à différents types de risques :

  • Le risque lié aux caractéristiques physiques du bien
  • Le risque liée au montage financier
  • Le risque liée aux relations avec le propriétaire bailleur et son gestionnaire

Les précautions à prendre pour choisir le bon secteur pour un investissement locatif

Pour choisir le bon secteur pour un investissement locatif, il faut avant tout se demander si vous souhaitez acheter dans une zone très dynamique ou au contraire dans une zone qui est en perte de vitesse. Si vous souhaitez acquérir un logement destiné à la location, il peut être intéressant de privilégier les zones où les loyers sont plus élevés.

Il faut aussi prendre en compte la demande locative sur le secteur recherché. Dans le cas d’un immeuble de rapport, il est important de considérer le potentiel du bien et sa localisation.

Vérifiez également que ce type d’investissement convient à votre situation financière et patrimoniale. Enfin, pensez à étudier les règles fiscales concernant l’achat d’un bien immobilier destiné à la location, afin de ne pas subir des frais supplémentaires par rapport au prix du logement.

Pourquoi s’inscrire à une assurance santé pour les seniors ?

Il est impératif de bien étudier le marché locatif dans le secteur choisi pour éviter tout risque de perte financière. Il faut tenir compte des caractéristiques du logement, de sa localisation et de l’attractivité du quartier.

4.2/5 - (14 votes)

Laisser un commentaire